CO3 Project

30, janvier 2019  |  Publié : Projets  | 

Digital Disruptive Technologies to Co-create, Co-produce and Co-manage Open Public Services along with Citizens

Le rapport du Bureau des conseillers en politique économique de la Commission Européenne a reconnu le besoin croissant d’innovation dans les services sociaux. L’innovation ne signifie pas seulement l’introduction de nouvelles technologies pour la numérisation des services et l’optimisation des processus de travail, mais aussi la nécessité de repenser le rôle des citoyens dans la création, la production et la gestion de services publics, en collaboration avec les fonctionnaires. Le rôle du citoyen évolue d’une simple consommation passive de services publics à un engagement actif visant à résoudre ensemble les problèmes sociaux, en surmontant l’approche actuelle de gestion du marché axée sur les transactions des services publics, qui laisse peu de place à la participation active des citoyens. Cette stratégie est suggérée par le plan d’action 2016 – 2020 pour l’administration en ligne.

Le projet CO3 vise à évaluer les avantages et les risques des technologies disruptives, à savoir: la blockchain, la réalité augmentée, le réseau social géolocalisé, les outils de démocratie liquide et la gamification (ludification), dans la co-création, la coproduction et la cogestion de services publics avec des citoyens en tant que partenaires des administrations publiques. La réalité augmentée devient une couche unique partagée sur le paysage urbain et une partie de la vie publique des citoyens. La réalité augmentée permet la manipulation d’objets financiers construits sur des blockchains, le partage d’informations sur une carte, les délibérations en ligne et constitue ainsi une infrastructure de coproduction de services par les citoyens. Le projet CO3 pilote l’écosystème des technologies sur trois sites. Il évalue les résultats du nouveau modèle d’interaction entre les administrations publiques et les citoyens selon un ensemble de paramètres à trois dimensions: 1) social et culturel: engagement des citoyens, évolution des relations avec les fonctionnaires; 2) économique: valeur des services produits, effets sur les lieux de travail, consommation et durabilité économique; 3) juridique: implications juridiques pour les aires protégées, y compris la protection de la vie privée et des données. CO3 est un projet participatif et interdisciplinaire.

Le consortium regroupe: l’Université de Turin (IT) (informatique, économie, sociologie et droit), le centre de recherche privé de l’ISMB (IT), la Fundación Universitaria Balmes (ES), l’Institut de recherche et de recherche Innovation du Centre Pompidou (FR) et d’OpenLab Athènes (EL), avec son laboratoire des espaces communs numériques. Trois entreprises (PME) très innovantes sont également impliquées: FlexiGuided (DE), la société qui a créé LiquidFeedback, Geomotion (ES) et s’appuyant sur les technologies de réalité augmentée et de géolocalisation. La municipalité de Turin (IT) ainsi que la municipalité d’Athènes (EL) via son entreprise publique DAEM et les municipalités de la Plaine Commune à Paris (FR) seront les sites pilotes.

L’IRI aura pour objectif de tester les fonctionnalités des technologies CO3 pour les réseaux sociaux basés sur les cartes interactives, de réalité augmentée, de démocratie liquide et de partage de médias (textes, images, vidéos, etc.) en relation avec le projet de Plaine Commune.

Pour vous inscrire à notre newsletter, cliquez sur les liens ci-dessous :
Version française -> https://www.projectco3.eu/fr/subscribe/
Version anglaise -> https://www.projectco3.eu/en/subscribe/

  • Share

Prochains événements

  • Pas d'événement.