Eulalie 2

16, décembre 2009  |  Publié : Projets  | 

Projet ANR CONTINT 2009

Partenaires: IRI, TIVIPRO, ARTICLE Z, HEC, France Telecom

Le projet Eulalie 1 se proposait d’explorer les contours d’un nouveau modèle de télévision collaborative. Tirant parti de la coopération de professionnels de l’audiovisuel (journalistes, producteurs, techniciens) et de concepteurs de nouveaux services de télécommunications, il cherchait à intégrer dans la réalisation des programmes une relation d’interactivité nouvelle avec le téléspectateur, en invitant celui-ci à contribuer aussi bien à la mise en débat d’un film documentaire dans l’espace public qu’à son élaboration même.

Faute d’une maturité suffisante des technologies et des usages, le projet n’avait permis que de jeter les bases d’une nouvelle écriture audiovisuelle et multimédia. Aujourd’hui, alors que les conditions semblent désormais réunies pour développer des approches plus complètes, Eulalie 2 entend s’appuyer sur la production et la diffusion multi-canaux d’un magazine multimédia qui interroge de grands enjeux d’actualité, pour intégrer en profondeur les processus métiers audiovisuels aux dynamiques de communication interpersonnelles enrichies. Ainsi, il n’est pas question de s’en tenir à la diffusion d’une information statique : la partie participative, essentielle à la dynamique qui doit être aujourd’hui celle des médias, est fondée sur la construction et l’animation de réseaux sociaux, mêlant professionnels, amateurs éclairés et citoyens ordinaires.

L’émission test (Mad Mundo) prendra pour point de départ une sélection de questions vécues et posées par des internautes d’un ou plusieurs pays du monde, puis accompagnera ceux-ci au long d’un itinéraire qui leur fera non seulement rencontrer des décideurs concernés par les questions retenues, mais aussi débattre de leur expérience avec des citoyens d’autres pays.

Pour ce faire, Eulalie 2 mobilise, d’une part, le savoir faire de la société de production et agence de presse ARTICLE Z et exploite, d’autre part, la plateforme développée dans le cadre du projet Eulalie 1 et les outils de communication interpersonnelle (one-to-one, one-to-many) développés par FRANCE TELECOM R&D. Ceux-ci offrent aux internautes (fixes ou en mobilité) les moyens d’apporter leurs contributions – qu’elles soient filmées, écrites, parlées ou imagées – au processus d’élaboration de l’émission comme à l’émission elle-même et ce, en interaction permanente avec aussi bien les professionnels du réseau local ou international du producteur (ARTICLE Z) que d’autres internautes et contributeurs.

Le projet Eulalie 2 conserve les objectifs et atouts de Eulalie 1 – nouveau modèle de télévision collaborative et nouveau journalisme participatif – mais à chaque fois les complète ou les oriente différemment compte tenu du nouveau contexte des réseaux sociaux :

- l’articulation d’un projet de recherche autour d’un ensemble diversifié d’applications éditoriales, à même de permettre une valorisation des résultats du projet vers d’autres contextes éditoriaux et non plus seulement le cadre restreint d’une émission de TV ;

- l’imbrication des technologies de vidéo collaborative dans les réseaux sociaux. Ce nouvel objectif passe par des processus de description (manuels) des formulaires vidéo et par la standardisation des métadonnées qui leur sont attachées. Ensuite, ces formats de description standardisés seront plus facilement partageables : à l’intérieur du dispositif éditorial participatif d’un producteur et dans les réseaux sociaux, soit par un mécanisme de partage et d’exposition des émissions en cours et des métadonnées associées depuis la page personnelle et vers son réseau de correspondant (type groupe), soit par le développement d’une API dédiée téléchargeable et utilisable sur sa page personnelle ;

- l’ajout d’une dimension critique au processus de contribution. Eulalie 2 apporte des fonctionnalités au grand public non plus seulement contributives mais également critiques développant ainsi beaucoup plus la dynamique post-diffusion : interface de prises de note rapide (par clics, ou à la voix) synchronisée au flux pendant l’émission, interface d’organisation sémantique des notes, commentaires, annotations incrustées par le public dans le timecode vidéo (typage selon la polémique particulièrement utile sur les sujets sociaux et politiques, typage par disciplines, typage par réseau social), interface stimulant l’enrichissement par la dynamique sociale ou ludique (joutes et concours de tags), interface de navigation non-linéaire dans les émissions (vidéo-livres), interfaces d’appropriation (bout à bout, regards signés), interface de partage de vues sur le contenu ;

- L’ajout d’une dimension multilinguistique : au delà de l’auto-sous-titrage ou du sous-titrage collaboratif (premier niveau de multilinguisme), il s’agit de permettre aux équipes éditoriales de construire des équivalences entre mots-clés pour faciliter la connexion de contenus vidéo de langues différentes, la navigation hypervidéo et la discussion au niveau international. De manière plus générale, les problématiques de Speech to Text seront étudiées et intégrées dans Eulalie 2, que ce soit en amont (à la production du contenu), ou en aval (par les consommateurs des contenus) ;

- L’ajout d’une dimension collaborative professionnelle : la mise en réseau des contributeurs externes au projet audiovisuel (réseaux sociaux existants ou constitués, généralistes ou spécialisés, de contributeurs, témoins, amateurs éclairés, etc.) pourra s’étendre à la sphère professionnelle de production et de réalisation. L’instrumentation du principe de grid-editing est un des axes d’innovation d’Eulalie 2.

Outre la vocation citoyenne qui caractérise l’ambition éditoriale de l’émission à travers sa dimension participative, le projet Eulalie 2 est porteur de potentiels bénéfices intéressant directement chacune de ses différentes parties prenantes.

- Pour le producteur et journaliste, il s’agit d’élargir ses possibilités de tournage et de création à des coûts raisonnables et, plus largement, d’explorer la possibilité qui lui serait offerte de faire appel à de nouvelles ressources de contenus, à un matériau éditorial inédit et enrichi d’une dimension participative maîtrisée, notamment à travers l’animation de réseaux sociaux. A ce titre, Eulalie 2 élargira dans un premier temps l’exploitation de la plateforme à TiViPRO, puis plus largement à d’autres acteurs de la production audiovisuelle, tel ARTE.

- ARTE et FRANCE TELECOM, via ses services de VOD sur la TV d’ORANGE, interviendront en tant que diffuseurs innovants et interactifs, des contenus achevés dans le cadre d’Eulalie2.

- Pour l’opérateur de télécommunications, il s’agit, en outre, d’encourager des usages émergents à la croisée de ses services traditionnels (la communication interpersonnelle) et ses nouveaux métiers dans le domaine des contenus et de la communication globale avancée (Orange TV, OCS, 24/24 TV, 24/24 Vidéo, etc.).

- Le laboratoire de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) de Beaubourg, interviendra dans la constitution d’interfaces métiers (audiovisuel) nécessaires à un bon usage des professionnels – entre eux et en relation avec le public ainsi qu’avec les intervenants. Le savoir faire de ce laboratoire dans les domaines de l’écriture audiovisuelle et l’analyse des contenus grâce à l’intégration judicieuse (en cours de production) de métadonnées, est un apport essentiel à la conduite du projet Eulalie 2.

- TiViPRO participera aussi au développement de certains modules métiers de la plateforme, en particulier des outils et interfaces de montage vidéo collaboratifs et répartis, de type grid editing.

- L’étude des usages internautes et l’analyse des problématiques de modèle économique explorées dans le cadre du projet Eulalie échoiront à une équipe de chercheurs issus du groupe HEC.

  • Jamespot
  • Twitter
  • Facebook
  • Digg
  • Delicious
  • LinkedIn
  • FriendFeed
  • Tumblr
  • Netvibes Share
  • MySpace
  • Share